Des inondations dans l'histoire

« Le Watergang sauve la terre du marais et les récoltes de la ruine. Le couloir d’eau est vidé à basse mer, au rythme des marées. L'homme sauve la terre, sa terre de l'inondation.»

Au fil des siècles, des épisodes difficiles ont été traversés. Ainsi à la Révolution les voies d'écoulement des eaux du pays étaient en très mauvais état. Le canal de Calais (réalisé en 1682) dont le niveau des eaux est supérieur aux terres constitue une difficulté supplémentaire pour l'assèchement des marais. Ses digues sont jugées trop basses et mal entretenues. Les inondations affectent la plaine.

La dernière guerre remet tout en cause. Les Allemands font sauter la digue de Sangatte et ouvrent les écluses, ta mer envahit la plaine. A la Libération tout est à refaire, le sel ayant pollué les sols. Il faut utiliser le plâtre pour réduire la salinité. Il faut aussi restaurer de nombreux ouvrages hydrauliques laissés sans soins. Plus récemment, dans les années 1960-70, il y a crise : inondations catastrophiques, dégâts considérables provoqués par le rat musqué... Un sursaut permet de mettre ; en œuvre de nouveaux aménagements dont des stations de pompage qui rejettent à la mer les excédents d'eau amenés par l'Aa et ses affluents. Les drains enterrés viendront parfaire cette évolution, le nombre de fossés est réduit et la taille des parcelles augmente, ce qui permet l'utilisation de machines plus performantes.

Nous contacter

Qui sommes nous ?

Nous suivre.