Les Sécheries: Cathédrales des plaines

secherie    Sans doute vous êtes-vous interrogés sur le caractère insolite de ces grands bâtiments de briques, en forme de parallélépipèdes de 8 à 10 mètres de haut, au toit plat (ou à deux pentes) hérissé de cheminées carrées rencontres ici et là sur le bord des routes. Il s'agit de séchoirs de chicorée.

   Elles se sont installées un peu partout donnant au site son originalité. Si un certain nombre de ces sécheries ont disparu, on compte encore aujourd'hui sur le territoire une trentaine de bâtiments, témoins de cette importante et originale activité locale.

Les ouvriers belges

belges1    Le fonctionnement des anciennes sécheries était assuré par la main d’œuvre originaire de Belgique (région de Lichtervelde en particulier) qui bénéficiait alors d’une réputation de grande résistance à ce travail dans des conditions extrêmement difficiles . Pendant environ trois mois, ceux-ci travaillaient en effet 18 h par jour dans cette forte chaleur, jambes nues, seulement vêtus d'une jupe de lin et chaussés d'une paire de sabots. Ils vivaient au sein même de la sécherie dans ce que l'on appelle « la chambre des belges ».

Nous contacter

Qui sommes nous ?

Nous suivre.