Réhabilitation d'une sécherie à chicorée, un projet unique en France !

Depuis le mois de mars 2014, que d'effervescence autour de l'ancien séchoir à chicorée de M. René DELPLACE, rue du Coupevent à Vieille-Eglise. Les échafaudages se dressent, les entreprises s'activent et de l'autoroute on voit bien qu'il se passe quelque chose là-bas dans la plaine maritime.
La sécherie DELPLACE, symbole de tout un passé agricole et social, celui de la culture de la chicorée dans la région Audruicq Oye-Plage, est en cours de réhabilitation. On en comptait plus de 60 dans notre campagne au début du XXème siècle, plus ou moins grandes, en briques jaunes ou rouges. Ces cathédrales de la plaine étaient des unités de déshydratation de racines de chicorée à café. Elles appartenaient aux agriculteurs locaux qui faisaient venir des saisonniers belges pendant plusieurs mois pour faire tourner les sécheries. Aujourd'hui, beaucoup ont été démolies, rénovées en habitation ou laissées à l'abandon.

Un projet de valorisation qui remonte à 2001

A l'époque, la toute jeune association "Des Racines et des Hommes" fait de la chicorée la clé de voûte de son action et lance un rendez-vous annuel incontournable la fête de la chicorée. Elle rassemble encore, plus de 10 ans après, des habitants de toutes les communes de la CCRA et bien au-delà, et chose remarquable, de toutes les générations.
Ce dynamisme associatif soutenu par la Communauté de Communes de la Région d'Audruicq (CCRA) et son Comité de Promotion (CPETI) s'appuie sur le bénévolat, les passionnés de patrimoine, les anciens agriculteurs et sécheurs qui ont connu l'apogée de la culture de chicorée.
Pour pérenniser et amplifier ce mouvement l'association avait un rêve : restaurer une ancienne sécherie afin d'en faire un lieu vivant et permanent de mémoire, un lieu de rencontres et d'échanges entre les générations. La CCRA l'avait également envisagé et finalement c'est la commune de Vieille-Eglise qui franchit le pas en faisant l'acquisition de la sécherie de M. René DELPLACE en 2012.

Un programme collectif ambitieux

"Si les sécheries disparaissent du paysage, quelle trace visible va-t-il rester de cette activité autour de laquelle s'est construite la vie de nos villages et des habitants d'ici ?" explique Dominique POURRE, maire de Vieille-Eglise qui a vécu toute son enfance en face de la sécherie. "Je me souviens du maître-sécheur. Il s'appellait Jules, il m'impressionnait beaucoup. L'arrivée des belges, c'était un événement et ensuite il y avait une animation pas possible". Il était important de conserver debout et de faire découvrir au plus grand nombre le symbole patrimonial du territoire. Depuis tout s'accélère, les partenaires institutionnels répondent présents : la Région et l'Etat, dans le cadre du Pôle d'Excellence Rurale, le Département, la CCRA et la fondation du patrimoine. Le projet est confié à l'architecte du patrimoine Jean-Bernard STOPIN qui se passionne pour cette sécherie et souhaite la réhabiliter à l'identique et retrouver sa physionomie de 1921-1954. Le modèle de construction des sécheries vient des belges, ils sont venus avec leur savoir-faire.

3 tranches de travaux

D'importants travaux au niveau de la maçonnerie, de la charpente et de la couverture ont déjà été réalisés, ils font partie de la première tranche de travaux qui concerne le séchoir. Déjà, vous avez pu remarquer que notre sécherie a retrouvé ses 4 cheminées d'origine. Le projet est important, pour le poursuivre la commune va avoir besoin de mobiliser d'autres sources de financement.

Lancement d'une souscription par la Fondation du Patrimoine

Le projet de réhabilitation de la sécherie comporte 3 tranches. Pour poursuivre la réhabilitation complète de la sécherie, la commune de Vieille-Eglise lance au côté de la Fondation du Patrimoine une souscription pour permettre de mobiliser le mécénat privé en faveur de la sauvegarde de notre patrimoine industriel.
Cette souscription est ouverte à tous, vous êtes amoureux de patrimoine, attaché à l'histoire de votre territoire, soucieux de contribuer au partage de savoir et de connaissances entre les générations, amoureux de la chicorée, participez donc à la réhabilitation de la sécherie de Vieille-Eglise pour vous, vos enfants et petits-enfants !
Tous les dons seront déductibles des impôts !
> Renseignements sur le site de la Fondation du Patrimoine

Nous contacter

Qui sommes nous ?


Nous suivre.